Guillaume Blanc

Faites connaissance avec Guillaume Blanc, Directeur de l'Appui à la Filière qui est à nos côtés au quotidien. Après avoir travaillé avec les juges SHF/ACA qui jugeront les présentations montées sur les CIR en 2018, il assurera la formation des juges ACA le 9 mai à Lamotte-Beuvron.

 

Celui qui l’arrêtera n’est pas encore né. D’une énergie débordante et communicative, cet « homme de cheval »  le titre de directeur du service « accompagnement à la filière  équine» 

 

Guillaume Blanc est une personne au parcours riche qui a su évoluer avec l’établissement qu’est aujourd’hui l’Ifce.   

Portrait d’un homme complet, humble, éternel optimiste, technicien qui travaille pour l’intérêt commun et pour qui le cheval est une raison de vivre.

 

Pourtant pas issu d’une famille passionnée d’équitation, Guillaume commence très tôt à monter à cheval et débute vite la compétition en concours complet.

Son bac scientifique en poche, iI intègre Agro Sup Dijon (21), véritable porte d’entrée à l’époque pour intégrer les Haras Nationaux. Guillaume réalise son mémoire sur l’insémination artificielle au sein de l’INRA de Nouzilly (37).

Une fois son diplôme d’ingénieur agronome obtenu, Guillaume rejoint les services de la DPE, puis de la DGER, vécu comme un passage obligé pour se familiariser avec le fonctionnement de l’administration. Guillaume n’a pas perdu son envie d’intégrer les Haras Nationaux.

Un poste se libère au Haras National du Pin (61) ; début de l’aventure « Haras »  pour Guillaume qui en devient sous-directeur. Cette expérience fut plus que positive car dégagé de toute responsabilité budgétaire, Guillaume se consacre à la gestion de ce qui le motive le plus, l’organisation des événements du site. Il se voit chargé de l’organisation des compétitions, des concours d’élevage et grâce à cela, côtoie les professionnels passionnés du milieu. Son tempérament affable et ses connaissances lui permettent d’entretenir de bonnes relations avec les professionnels. Après cette expérience, on demande à Guillaume d’intégrer la sous-direction de Cluny (71), où il est amené à gérer l’intégralité du site.

Huit ans après, le Haras de Lamballe (22) recherche son nouveau directeur. Guillaume saute sur l’occasion et présente sa candidature qui est acceptée. Il reste 3 ans en Bretagne avec sous sa responsabilité près de 25 salariés et 70 étalons (Trait Breton, T.F, P.S, SF, PFS). Toutefois, la recherche lui manque. Il demande alors une mobilité au sein de la jumenterie du Pin pour travailler pour la DDR (Direction Développement et Recherche). Il travaille alors sur un sujet qui lui est cher : la caractérisation des équidés par le pointage / jugement. Sa mission est alors de réaliser des documents techniques d’indexation en collaboration avec les associations de race.

Appelé pour reprendre la direction de Lamballe (22), Guillaume y reste 4 ans jusqu’au transfert du site en 2006. Il retourne alors à la recherche, son domaine de prédilection, et reprend la route des concours d’élevage en tant que juge aux ? modèles et allures sous la direction de Sophie DANVY. Il informe, juge et produit des documents techniques, toujours au contact des professionnels.
Il devient plus tard délégué national « chevaux et poneys de sport » au sein de l’Ifce sous la direction de Xavier GUIBERT, puis de Florence MEA. Le départ de Florence offre à Guillaume à la direction du service « d’appui à la filière » de l’Ifce qu’il dirige encore actuellement. Son parcours lui permet de venir en accompagnement d’un point de vue pratique aux délégations « sport », « courses », « trait » , « international » et « emploi » par l’intermédiaire du service équi-ressources.

 

Il dit apprécier travailler au quotidien avec des équipes dynamiques sur des sujets concrets dans lesquels des projections sont possibles. Il aime dire qu’il a le rôle d’une « éponge ». En effet il récupère les besoins exprimés par les différents services dont il a la charge pour faire aboutir les projets. Guillaume, dont la ferveur reste intacte pour son travail avoue que ses journées sont bien remplies. Son planning quotidien s’articule autour des réunions, comptes rendus et phoning. Cela implique beaucoup de kilomètres à parcourir. Pour Guillaume, bien différencier sa vie personnelle de ses activités professionnelles est difficile tant son travail le passionne. Aujourd’hui satisfait de ce pourquoi il se mobilise au quotidien, Guillaume est aussi bénévole et technicien FEI dans la discipline du concours complet qu’il affectionne. Il continue également à juger sur les concours de modèles et allures. Ne soyez donc pas surpris si son visage ne vous est pas inconnu !

 

Pour contacter Guillaume BLANC:    guillaume.blanc@ifce.fr

 

Tags : ACA France

Partager sur Facebook

Actualités

Encart 2

 

Les résultats des Concours ECAHO Internationaux 2018

sont en ligne ici

Les résultats des Concours d'Elevage "Endurance" ACA/SHF sont en ligne ici

 

 

 

Les résultats de la Coupe de France 2018 après le concours de Pompadour ont été rectifiés. Ils sont ici

 

Retrouvez les photos de la Finale d'Elevage Endurance 2018 sur www.univers-selle.fr/photos

 

 

 

Des photos libres de droits du Championnat de France 2018 sont disponibles, pour les voir c'est ici

Des rassemblements de poulinières suitées en vue de la validation des points PACE sont organisés dans certaines régions. Voir ici

Le détail des primes de la Finale d'Elevage "Endurance" SHF/ACA 2018 est consultable ici

Ces primes ont été versées sur le compte SHF-concours des bénéficiaires. 

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS

Agenda

Encart 1
 Novembre 2018 
L M M J V S D