Sue Goupillot

Si certains critiquaient cette institution il y a quelques années, d’autres la regrettent pleinement aujourd’hui ! En effet, on a laissé tomber cette volonté de sélection, d’amélioration et de préservation des races, proposant à l’époque un nombre restreint de sujets qualiteux, pour se trouver 10 ans plus tard avec 8 fois plus d’étalons arabes à la monte, sans sélection pour la plupart, mais sans augmentation de la jumenterie en face.

Résultat : trop d’étalons pour le nombre de juments, diluant ainsi la génétique pour laquelle la France était réputée autrefois, sans repères pour l’éleveur qui se trouve désorienté face au nombre croissant de mâles proposés à la monte et dépourvu de conseil ou de ligne directrice dans la conduite de son élevage.

Tout le monde œuvre égoïstiquement dans son coin, croyant qu’il est meilleur que son voisin !

 

Il est donc urgent de ramener une certaine harmonie et cohésion au sein de l’Association, qu’elle devienne fédératrice et un exemple pour tous, éleveurs et utilisateurs ensemble, qu’elle adopte un rôle de conseiller sans « imposer », tout en écoutant les membres, comme le faisait les HN à l’époque. Elle doit surtout rester neutre, sans parti pris, agissant sur tout le territoire, du nord au sud, d’est en ouest, sans privilégier une région, une lignée, une idée…

 

Il est urgent de prendre les choses en main : que tout membre ait son mot à dire ; que la génétique construite depuis des années grâce aux HN et à certains passionnés de lignées originelles ne soit perdue pour toujours, avec le risque de perdre en plus notre crédibilité vis-à-vis de l’étranger ; que l’éleveur soit davantage reconnu et ses travaux d’élevage mieux récompensés au fil des années de compétition de ses protégés…

 

J’ai peur que le mal soit déjà fait, mais si on ne fait rien, rien ne se fera !

 

Tags : Aca France

Agenda

Encart 1
 Septembre 2019 
L M M J V S D